Mode de travail en hausse dans les startups et grandes entreprises, le télétravail séduit de plus en plus collaborateurs et managers. Quels sont les bénéfices du télétravail ? Que décrète la loi ? État des lieux des derniers chiffres du télétravail en France.

Aujourd’hui, 16,7 % des Français télétravaillent plus d’une journée par mois. Cela comprend les salariés de grandes entreprises comme des startups et des PME, les indépendants, les cadres et les itinérants. Au sein des entreprises, la tendance se généralise et ne risque pas de s’essouffler puisque 71 % des Français souhaiteraient que les entreprises développent davantage le télétravail. En effet, la nouvelle génération de salariés (les générations Y et bientôt Z) développe une forte attente quant à son cadre de travail et ses possibilités de flexibilité.

Quels sont les bénéfices du télétravail ?

Le télétravail réduit l’impact environnemental de vos collaborateurs, car bien qu’il existe des lieux-tiers pour télétravailler (espaces de coworking, cafés-lounge, centres d’affaires), 79,2 % choisissent de rester à leur domicile, améliorant par la même occasion leur équilibre vie professionnelle / vie personnelle : 37 minutes gagnées au profit de la vie familiale et 45 minutes de sommeil gagnées en moyenne par jour de télétravail.

Mais les bénéfices environnementaux ne sont pas les seuls. Les employeurs et managers qui permettent à leurs collaborateurs de télétravailler observent également un gain de performance de 22 %, notamment grâce à une réduction de l’absentéisme (moins 5,5 jours d’arrêt par télétravailleur), une meilleure concentration, des gains de temps et une meilleure implication des collaborateurs (+2,5 % d’augmentation du temps de travail).

En bref, télétravail va de pair avec bien-être pour les télétravailleurs et satisfaction pour les managers et employeurs.

Malgré quelques réticences, la Loi Travail statue en faveur du télétravail

Malgré des attentes de plus en plus fortes des salariés qui ne télétravaillent pas encore, des freins subsistent. Les managers dits « intermédiaires » sont défavorables à 92 % au télétravail par manque de confiance envers leurs équipes.

Pourtant, la législation statue en faveur du développement du télétravail. En effet, la Loi Travail qui prendra effet fin octobre 2017 décrète la prise en charge des accidents survenus pendant le travail au domicile du salarié comme « accident du travail » et d’autre part, l’obligation de la part de l’employeur de se justifier par écrit dans le cas où le télétravail est refusé. Deux raisons de plus de mettre en place le télétravail !

Pour en savoir plus, retrouvez les chiffres clés du télétravail en infographie :