Deux ans après l’Accord de Paris, comment votre stratégie climat a-t-elle évolué pour tenir la trajectoire des 2° ?

Afin de lutter contre le changement climatique, Worldline a défini une stratégie environnementale bas carbone cohérente avec le scénario 2 degrés engagé dans le cadre de la COP 21. Cette nouvelle stratégie lancée en collaboration avec Atos en 2016 au niveau mondial concerne l’efficacité énergétique de nos data centers et de nos bureaux mais également les émissions liées à nos activités de distribution des terminaux de paiement ainsi qu’à nos déplacements professionnels.

Concernant ses opérations, Worldline s’est engagé à :

  • Réduire son intensité carbone de 1,68 % par an ;
  • S’approvisionner dès que possible à partir d’énergie décarbonnée ;
  • Doubler son objectif d’énergies renouvelables d’ici 2020 ;
  • Être neutre en carbone dans la production des services et solutions et sur tout le cycle de vie des terminaux de paiement.

Ainsi, la dimension environnementale est une préoccupation croissante désormais intégrée dans tous les processus de production et de décision, qui fait partie intégrante du programme TRUST2020. Worldline a lancé en 2016 son programme RSE TRUST2020 reposant sur 14 objectifs à atteindre à horizon 2020 dont deux concernant l’environnement : être neutre en carbone dans la production des services et solutions et sur tout le cycle de vie des terminaux de paiement. La même année, 100 % des émissions sur tout le cycle de vie des terminaux et des data centers ont déjà été compensées.

En 2017, Worldline s’est engagé à contribuer aux Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies. Parmi les 5 ODD prioritaires sur lesquels l’entreprise a un impact significatif et désire maximiser sa contribution, deux ODD concernent l’environnement : l’ODD 12 « Établir des modes de consommation et de production durables » et l’ODD 13 « prendre des mesures pour lutter contre le changement climatique». A titre d’exemple, les services de Cloud et de dématérialisation de Worldline contribuent à l’atteinte de l’ODD 13 grâce à la réduction du recours au papier et à l’optimisation de la consommation énergétique.

Forte de nombreuses certifications RSE qui témoignent de la performance de sa stratégie, Worldline a obtenu d’excellents résultats sur sa stratégie environnementale. A titre d’illustration, Worldline fait partie du TOP 1 % des entreprises les plus performantes évaluées par Ecovadis au niveau environnemental et a obtenu un score de 80/100 dans ce domaine.

Exemple d’actions concrètes d’atténuation ou d’adaptation chez Wordline

Dans le cadre de sa stratégie RSE, Worldline a pris un certain nombre d’engagements environnementaux visant à réduire ses émissions de CO2, qu’il s’agisse d’émissions en provenance de ses data centers, de ses bureaux ou bien des déplacements professionnels de ses collaborateurs.

Concernant ses data centers, Worldline a décidé de s’inscrire dans une logique d’amélioration continue visant à les rendre les plus performants possibles sur le plan énergétique. Cela couvre 3 dimensions :

  • L’augmentation de l’efficacité énergétique et donc la diminution du PUE (Power Usage Effectiveness) des data centers, qui a atteint 1.7 en 2016 comparé à 1.83 en 2011. Pour cela, Worldline a mis en place des technologies innovantes et sélectionne systématiquement des matériels informatiques et d’infrastructure à faible consommation d’énergie pour ses data centers.
  • La virtualisation des plates-formes constitue un axe fort dans la rénovation des matériels informatiques qui contribue aussi à optimiser la performance énergétique.
  • La totalité de l’énergie consommée par les data centers en Allemagne, en Belgique et en France est issue à 100 % des énergies renouvelables.

Dans le cadre de ses certifications ISO 14001, Worldline s’est lancé dans la généralisation d’actions permettant de réduire l’empreinte environnementale de ses bureaux telles que :

  • Le déploiement systématique d’appareils informatiques (imprimantes, ordinateurs, photocopieuses etc) à haut rendement énergétique.
  • L’investissement dans l’éclairage à base de technologies LED en remplacement des lampes traditionnelles permet de réduire significativement la facture énergétique ce qui est renforcé par la mise en place de capteurs de mouvements dans les espaces collectifs.
  • La sensibilisation des collaborateurs aux gestes éco-responsables continue de constituer un axe important visant responsabiliser les pratiques des collaborateurs.

Parallèlement, Worldline encourage la mobilité durable et l’utilisation d’outils collaboratifs visant à réduire les déplacements professionnels source de consommation d’énergie. A titre d’illustration, Worldline promeut depuis plusieurs années le télétravail et s’est doté d’une flotte de véhicules électriques.

Grâce à son programme de compensation carbone, Worldline a investi dans un parc éolien en Inde, générant 160 MW à partir de 200 éoliennes. Cette initiative permet à Worldline de compenser les émissions de CO2 de ses terminaux de paiement, évaluées à 12 583 teqCO2 en 2016.