Deux ans après l’Accord de Paris, comment votre stratégie climat a-t-elle évolué pour tenir la trajectoire des 2° ?

En 2015, Solvay a renforcé ses engagements pour lutter contre le changement climatique et s’est fixé des objectifs prioritaires pour 2025 :

  • Réduire l’intensité CO2 de ses opérations de 40 %, c’est-à-dire ses émissions de gaz à effet de serre par valeur ajoutée euro. En outre, depuis le 1er janvier 2016, Solvay applique un prix interne des émissions de CO2 à 25 euros par tonne, afin de prendre en compte les défis climatiques dans ses décisions d’investissement.
  • Générer 50 % du chiffre d’affaires avec des solutions répondant aux enjeux du développement durable. Solvay utilise son outil d’analyse « Sustainable Portfolio Management » pour qualifier les solutions durables. Les projets d’innovation se concentreront par exemple sur le développement de nouvelles solutions d’allègement pour les voitures et les avions afin de réduire les émissions de CO2 ou sur des formules d’ingrédients avancées pour le secteur agricole, respectueuses de l’environnement.

Solvay propose une palette de solutions efficientes pour lutter contre le changement climatique dans de multiples secteurs, notamment :

  • Mobilité pour réconcilier transport et environnement ;
  • Agriculture pour réduire la quantité d’engrais utilisés et les émissions de gaz à effets de serre résultants ;
  • Bâtiments pour une isolation thermique et énergétique performante ;
  • Industrie, pour combiner performance avec efficacité énergétique et empreinte carbone limitée ;
  • Chimie bio-sourcée pour limiter l’utilisation des ressources fossiles.

Solvay poursuit des idées novatrices qui vont transformer le présent et soutenir l’avenir, comme la capture du CO2 pour le transformer en matière première, l’économie circulaire, l’énergie solaire et le stockage d’énergie du futur.

Ces objectifs ont permis de mobiliser le Groupe à tous les niveaux de son organisation dans la lutte contre le changement climatique. A fin 2016, nous avions réduit notre intensité CO2 de 27 % et généré 43 % de notre chiffre d’affaires avec des solutions durables.

Exemple d’actions concrètes d’atténuation ou d’adaptation chez Solvay

La construction d’une vaste ferme solaire en Caroline du Sud est en train de s’achever sur le site de la future ferme solaire “Solvay Solar Energy, Jasper County SC”, au sud de Charleston, en Caroline du Sud. D’une superficie de 360 hectares, cette installation aura une capacité de 71 mégawatts. Le site produira suffisamment d’électricité pour alimenter 15 000 foyers compensant environ 80 000 tonnes de CO2. Le site deviendra ainsi la plus grande ferme solaire construite dans cette région qui bénéficie d’un large ensoleillement.

Quel rôle joue Solvay ? Le Groupe achètera 100 % des certificats RECS (Renewable Energy Certificate System) produits par la ferme solaire au cours des 15 prochaines années. Un tel engagement pris au tout début du projet a été une condition permettant sa réalisation.

Une centrale solaire produit évidemment de l’électricité, mais elle présente également des avantages environnementaux en produisant cette électricité à partir d’une énergie renouvelable propre. Ces avantages environnementaux, dûment certifiés par un organisme indépendant, donnent lieu à la délivrance de certificats RECS, qui peuvent être achetés par une autre entreprise que celle qui achète l’électricité.

Sur le marché réglementé de l’énergie en Caroline du Sud, seules les deux entreprises de services publics locales sont autorisées à acheter l’électricité pour la vendre aux utilisateurs finaux, et la production électrique de la ferme solaire ne pouvait donc pas être achetée par Solvay. L’achat des certificats RECS représente donc la voie ad hoc pour s’approvisionner en énergie renouvelable locale pour ses usines de la région. En effet, la validité des certificats RECS se limite au réseau de distribution électrique de la région ou du pays de production.

Outre les propres objectifs de réduction des émissions carbone de Solvay, la participation à ce projet est également un moyen de répondre à une demande naissante des clients pour des produits fabriqués avec des énergies renouvelables. La ferme solaire du Comté de Jasper représente un pilote pour ouvrir la voie.

Enfin, une réserve pour tortues terrestres d’une superficie de 180 hectares sera créée sur le site. Elle abritera une colonie de 100 tortues appartenant à l’espèce locale protégée.