L’omniprésence du plastique dans notre quotidien est un problème dont les consommateurs comme les marques prennent de plus en plus conscience et pas seulement dans le domaine de l’alimentation. En effet, la cosmétique connaît également un mouvement de responsabilisation afin que les produits soient plus naturels, éthiques mais aussi plus respectueux de l’environnement. C’est pourquoi un nombre croissant d’entreprises s’intéresse à des emballages alternatifs, comme Albéa, entreprise d’emballages cosmétiques, qui s’est lancée avec L’Oréal dans la production du premier tube cosmétique à base de carton.

Albéa, une entreprise engagée dans la réduction du plastique

L’année dernière, Albéa, entreprise d’emballages cosmétiques membre du C3D, a été la première de son secteur à signer le Global Commitment de la Fondation Ellen MacArthur et du Programme des Nations Unies pour l’environnement dans le but de promouvoir une utilisation circulaire du plastique et éviter qu’il ne devienne un déchet. Engagée en faveur de cette « New Plastics Economy », Albéa s’est donnée pour objectif de rendre 100 % de ses emballages recyclables ou réutilisables d’ici 2025.

Les premiers résultats sont là : en un an, l’entreprise a triplé son offre d’emballages responsables et rejoint l’initiative SPICE qui rassemble les acteurs de l’industrie cosmétique pour façonner l’avenir des emballages durables. Elle a en parallèle publié son premier rapport de développement durable volontaire et engagé des discussions avec ses parties prenantes sur la beauté circulaire.

Plus récemment, Albéa s’est associée à un autre acteur du secteur de la cosmétique engagé : L’Oréal.

Albéa et L’Oréal : un partenariat d’avenir pour créer des emballages à base de papier

Albéa et L’Oréal ont annoncé mi-octobre le développement du tout premier tube cosmétique à base de papier dont le lancement sur le marché est prévu pour 2020. Cette innovation permettra aux marques du groupe L’Oréal de remplacer une grande partie du plastique actuellement utilisé dans leurs tubes par un matériau de type papier certifié APR (Association of Plastic Recyclers) d’origine biologique. Une analyse du cycle de vie sera par la suite réalisée sur ces emballages pour évaluer leurs avantages environnementaux.

La première marque du groupe à tester ces nouveaux emballages sera La Roche-Posay pour sa gamme de crèmes pour le visage et le corps dans un premier temps. En effet, le carton n’aimant pas l’eau, il ne sera pour l’heure pas utilisé pour les produits nécessitant un rinçage comme les shampoings et gels douches.

Ce nouvel emballage très prometteur est la preuve que les choses bougent dans le secteur des cosmétiques et que des entreprises comme Albéa agissent activement pour construire une économie de la beauté circulaire !