Laurence VANDAELE, Responsable RSE chez Nexans nous présente le groupe de travail « Politique RSE & Reporting » du C3D qu’elle pilote.

Laurence-VandaeleResponsable RSE chez Nexans [industrie du câble : http://www.nexans.com], je suis membre du C3D depuis 2013 années et je suis membre du CA de l’association depuis juillet 2014. Le groupe de travail « Politique RSE & Reporting » est né de la fusion de deux anciens groupes, « Politique RSE » et « Communication, reporting et développement durable ». Après un co-pilotage du nouveau groupe avec Hélène Valade, la coordination complète du groupe m’a été proposée en 2015, ce que j’ai accepté car c’est à la fois un challenge et une opportunité de travailler sur des sujets passionnants qui correspondent à mes domaines d’interventions et activités réalisées dans le cadre de mon travail chez Nexans.

Dans ce groupe, nous abordons différentes thématiques, le reporting RSE évidemment, mais aussi la valorisation des politiques RSE à travers leur vulgarisation et la diffusion aux parties prenantes. Nous avons aussi fait un cycle de conférence sur les sujets de monétarisation de la RSE et les méthodologies qui s’essayent à calculer des ROI de stratégies DD. Nous sommes souvent dans l’expérimentation et la prospective, et c’est cela qui est passionnant, car ce sont des sujets par nature évolutifs avec une actualité sans cesse renouvelée.

Nous essayons dans le groupe de toujours « coller » aux besoins, envies et attentes des membres du C3D en nous efforçant de leur fournir de la matière, des outils et des argumentaires pour qu’ils puissent démontrer l’intérêt de poursuivre et accroître les démarches RSE quel que soit leur niveau de maturité. Avec cinq ou six séances par an en moyenne, nous nous efforçons de couvrir un spectre de sujets suffisamment large pour à la fois parler à nos pairs de thèmes incontournables comme par exemple les dernières tendances concernant les analyses de matérialité (la séance du 10 février 2016 où est notamment intervenu Julien Rivals de Deloitte France) ou le reporting intégré (une séance annuelle est consacrée à ce sujet qui intéresse très largement les membres) et de sujets plus prospectifs comme l’utilisation du digital pour le reporting RSE ou des logiciels spécialisés.

Autre particularité du groupe, nous alternons, quand nous le pouvons entre des contributions internes, pour tout simplement valoriser et partager les bonnes pratiques de certains membres du C3D, et des intervenants extérieurs, consultants, enseignants-chercheurs ou représentants d’acteurs spécialisés ou des organisations sectorielles. C’est cet équilibre entre des discussions de confiance entre directeurs DD/RSE, et des échanges avec des professionnels externes, qui constitue une des richesses de ce groupe de travail.

Enfin, et cela est commun à tous les groupes de travail du C3D, quand une séance se termine…. les échanges ne sont en réalité jamais complètement terminés car se tissent beaucoup de liens et de connexions qui n’auraient pas forcément pu se produire ailleurs. De vraies synergies se créent, des rencontres humaines fortes ont lieu, avec des collaborations utiles pour chacun, parfois improbables, et souvent une entraide qui se fait assez naturellement. Dans le groupe et au C3D en général, l’on reçoit autant que l’on donne et c’est ce qui contribue à renforcer nos métiers et notre professionnalisme.

En 2016, le groupe Politiques RSE & Reporting aura une actualité forte puisque nous prévoyons d’organiser à l’automne une grande rencontre entre les directions DD/RSE et les acteurs de la finance. Débats passionnants garantis ! L’organisation de l’événement se fera en étroite collaboration avec les membres du groupe de travail mais ce sera un événement ouvert très largement à l’ensemble de la communauté et des membres du C3D.