Le 30 mars dernier sortait le référentiel Net Zéro sur la neutralité Carbone. Présenté par le Cabinet de Conseil Carbone 4, le document est en réflexion depuis bientôt 2 ans avec de nombreuses parties prenantes telles que Net Zéro Initiative (NZI), collectif d’une dizaine d’entreprises, ainsi qu’un conseil scientifique indépendant. Plus de 700 personnes ont assisté à sa présentation lors d’un webinar (vidéo à retrouver ici). 

Pourquoi un tel référentiel sur la neutralité carbone ? 

Pour rappel, la neutralité carbone constitue l’état d’équilibre entre les émissions de gaz à effets de serre générés par les activités de l’Homme, et son absorption. 

Actuellement, de nombreuses entreprises tentent de revendiquer une neutralité carbone en se basant sur les trois étapes “Mesurer, Réduire, Compenser”, c’est-à-dire annuler les émissions sur l’année grâce à l’achat de “crédits carbone”. Le cabinet de conseil Carbone 4 estime cependant que ce processus rencontre des limites, notamment le manque d’une définition, d’un référentiel commun, permettant aux entreprises de se calquer sur une base reconnue par tous. 

Le référentiel proposé par le cabinet permet de “transposer le concept de neutralité carbone à l’échelle de la planète” (RSE Data News). C’est-à-dire créer un équilibre entre émissions et absorptions, et non juste une soustraction. Pour ce faire, l’ensemble des entreprises et des citoyens doivent travailler sur deux leviers, à savoir : réduire les émissions de CO2 et augmenter les puits grâce à la reforestation, à des techniques agricoles spécifiques, etc.

Trois nouveaux piliers pour contribuer et non compenser les émissions de CO2

Carbone 4 expose trois piliers permettant de participer à cette neutralité carbone dans son rapport. Il est tout d’abord important de parvenir à maîtriser ses émissions de gaz à effets de serre, directes et indirectes. Pour cela, il est nécessaire de les compter à la fois dans la chaîne de valeur et en dehors. Le deuxième pilier repose sur la réduction des émissions des autres, c’est-à-dire la participation financière à des projets bas carbone par exemple. Enfin, l’augmentation des puits de carbone au niveau planétaire constitue le dernier pilier à ajouter aux efforts énoncés précédemment. 

Le référentiel permet de sortir de la notion de compensation afin de réaliser une véritable réduction des émissions de gaz à effets de serre. 

Selon le référentiel mis en place par Carbone 4, les efforts doivent s’envisager au niveau planétaire afin de bénéficier d’une réelle neutralité carbone. Apportant des réponses aux limites posées par le processus actuel employé par les entreprises, nous vous invitons à prendre connaissance de ce référentiel Net Zéro.