Le respect, la confiance, l’équité… font partie des valeurs fortes du Groupe Bouygues et de ses 5 filiales. En adéquation totale avec ses convictions, le groupe a lancé en 2016 un programme d’intrapreuneuriat, véritable hub d’innovation interne, permettant de valoriser les talents de ses collaborateurs de manière agile et pertinente.

Pilotée par deux directions centrales, celle du Développement Durable et celle de l’innovation, et portée par Olivier Roussat, Directeur Général Délégué du Groupe Bouygues, cette initiative de grande ampleur répond à un challenge de taille : comment réinventer les métiers tout en s’adaptant aux transformations de la société ?

La réponse à cette question, le Groupe Bouygues la trouve chez ses salariés. Techniciens, fonctions support, commerciaux, ingénieurs… tous sont invités à participer au programme « innover comme une start-up » et être ainsi au cœur des enjeux environnementaux et sociétaux à venir. « Innover comme une start-up » s’adresse donc à des employés audacieux et inspirés, en CDI au sein du groupe depuis au moins 2 ans.

Répondre à des problématiques concrètes

Des idées, oui, mais pas n’importe lesquelles. Celles-ci doivent répondre à des défis communs à au moins deux métiers du groupe et intégrer des compétences, ressources, réseaux et marchés déjà intégrées à l’entreprise.

Chaque année, l’ensemble des collaborateurs votent et sélectionnent ainsi les idées de 50 employés qui pourront consacrer 6 à 12 mois à la réalisation de leur projet. Pour passer de la parole aux actes, trois phases sont nécessaires :

  • La génération d’idées : Les équipes formalisent collectivement leurs concepts répondant à des problématiques de changement climatique, raréfaction des ressources, précarité énergétique, crise du logement, phénomène d’isolation…
  • La phase de maturation : Cette phase permet aux participants de confronter leurs idées au marché, prototyper et tester la viabilité de leur solution. Les employés bénéficient à ce moment de mentors dédiés, d’un accompagnement personnalisé, d’un budget et de temps dégagé.
  • La phase d’incubation ou d’accélération : Lorsqu’il a été déterminé que l’offre est pertinente, la structure se créé et les porteurs deviennent officiellement des intra-preneurs et peuvent se consacrer à plein temps au déploiement de leur idée.

Dans cette histoire, le collaborateur a tout à y gagner. Si son idée se concrétise, il aura dédié son temps et son énergie à un projet qui a du sens pour lui, pour son entreprise, mais surtout pour l’environnement. Et si sa proposition n’aboutit pas, elle sera tout de même protégée par la propriété intellectuelle. De plus, le salarié aura la garantie de retrouver un poste au sein du groupe, et aura bénéficié d’une expérience inédite, enrichissante et valorisante.

En s’inspirant du modèle start-up, le Groupe Bouygues prouve qu’il souhaite faire émerger toujours plus de nouvelles idées en plaçant les employés au cœur de ses solutions. Et si vous vous posez la question, le thème du challenge de l’année 2018 sera : la ville productive, avec pour objectif de rentre les villes plus autonomes et résilientes. Tout un programme !