Il n’est plus possible pour les entreprises de l’agroalimentaire de passer à côté de cette tendance aujourd’hui ancrée : la consommation de produits bio en France est en forte croissance ! Or, notre production de produits bio français est insuffisante pour faire face à la demande des consommateurs : en 2017, 31 % des produits issus de l’agriculture biologique consommés dans notre pays étaient importés.

L’enjeu est donc aujourd’hui de faire évoluer nos modes de production pour répondre aux exigences de respect de l’environnement des consommateurs et d’accélérer notre conversion au bio afin de réduire ces importations. C’est l’objectif du Groupe Carrefour qui vient de s’associer avec WWF France pour soutenir les producteurs de lait bio. 

Accompagner les producteurs laitiers à la conversion au bio

Selon une enquête annuelle du ministère de l’agriculture, le lait bio représentait 2,6 % de la collecte en France en 2017. Pour remédier à cela, le 21 novembre 2018, Carrefour et sa Fondation, le WWF France, le groupe Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel (LSDH) et les éleveurs du bassin Centre (APLBC) ont annoncé le lancement d’un projet de partenariat visant à soutenir les producteurs de lait dans leur conversion au bio.

Ces briques de lait seront conditionnées par le groupe Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel (LSDH) et commercialisées par Carrefour. Les consommateurs pourront les identifier facilement grâce à une étiquette du WWF France. Les premières briques seront disponibles dans les magasins Carrefour à partir de 2020.

Concernant le prix, celui-ci reste à définir mais il devrait être dans les 10 à 12 centimes plus cher qu’un produit classique.

Un soutien financier et technique

Le passage au bio implique une baisse des volumes de production et donc un chiffre d’affaires à compenser pour les producteurs. Ainsi, ce partenariat vise à apporter un soutien financier : LSDH et la fondation Carrefour soutiendront 66 producteurs français à hauteur respectivement de 30 et 20 euros les 1 000 litres de lait, et cela durant deux ans. À la fin de ces deux années, Carrefour garantira aux producteurs une sécurité concernant l’écoulement des volumes produits avec la signature d’un contrat d’une durée de 3 ans.

Une démarche d’exemplarité

Pour aller encore plus loin dans la démarche, Carrefour et LSDH souhaitent parvenir à une chaîne de valeur exemplaire. Le lait sera ainsi collecté et transporté par des camions roulant au biométhane afin d’éviter les émissions de particules fines et de réduire de 75 % les émissions en CO2. Le lait sera, quant à lui, stocké et vendu dans un emballage éco-conçu afin de limiter les coûts environnementaux à tous les stades du cycle de vie de l’emballage.

Retrouvez l’ensemble de la démarche Act For Food lancée par Carrefour en septembre 2018.