Le C3D a organisé une conférence le 12 juin 2014 qui a permis d’apporter une information concrète et pragmatique sur le reporting extra-financier aux 65 acteurs clés et praticiens du développement durable présents, intégrant un point d’actualisation sur l’article 225 en France en lien avec la Directive européenne et des échanges sur la mise en œuvre des lignes directrices de la GRI-G4 avec la présentation de bonnes pratiques françaises et internationales. Les résultats des travaux et de l’enquête du C3D sur le reporting extra-financier ainsi que les recommandations proposées aux pouvoirs publics pour l’avenir du reporting RSE  ont été présentées lors de cette conférence.

Suite à cette enquête le C3D a formulé quelques recommandations importantes pour un reporting pertinent et au service de la performance des entreprises :

–          Encourager l’ancrage du reporting RSE au niveau du management, au service d’une vision stratégique des entreprises, y compris les PME, ce qui nécessite de s’interroger sur la « matérialité » et de repenser les enjeux stratégiques de l’entreprise. Cela passe par des pratiques de reporting pérennes, une réglementation stable, des démarches RSE adaptées aux PME-PMI et le développement à terme du « reporting intégré ».

–          Encourager l’intégration des évolutions internationales en matière de reporting, notamment à travers la future Directive européenne, et faciliter une « convergence » des référentiels/méthodologies existants

–          Soutenir une souplesse d’exécution du reporting RSE et favoriser son adaptabilité aux particularités du secteur et de la taille de l’entreprise.

–          Promouvoir les démarches de type RSO (Responsabilité Sociétale de l’Organisation) et mettre l’ensemble des acteurs dans une même dynamique de progrès.

 

– Retrouvez la restitution de cette enquête et les recommandations du C3D 

– Retrouvez les slides de présentation de celle-ci