Le Collège des directeurs du développement durable (C3D) fête ses 10 ans. Une décennie qui a vu la fonction largement évoluer, avec une montée en compétences et en responsabilité. Elle est de plus en plus impliquée dans la transformation du modèle économique des entreprises. Le président du C3D, Fabrice Bonnifet, également directeur du développement durable de Bouygues, veut faire prendre conscience à la classe politique de ce levier de transition de l’économie.

Novethic. Le C3D (Collège des directeurs du développement durable) fête ses 10 ans cette année. Comment voyez-vous l’évolution de la fonction ?

Fabrice Bonnifet. Il y a 10 ans, notre métier était essentiellement défensif. Notre rôle consistait surtout à mettre en avant quelques démarches permettant d’améliorer les performances environnementales, sociales et sociétales. Mais rien ne changeait véritablement sur le fond du business. Il n’y avait pas de réflexion approfondie sur la nécessité de transformer le modèle économique. Depuis, il y a eu une révolution. Une grande majorité des entreprises ont compris qu’elles ne s’en sortiraient pas sans modifier pas leur façon de promouvoir, de produire, de vendre et en découplant la création de valeur de la consommation de ressources. Cela a conduit à associer plus étroitement les directeurs du développement durable à la stratégie de l’entreprise.

[…]

Pour retrouver la suite de l’article, rendez-vous sur Novethic.