Évaluer l’existant, définir, convaincre : 1ère étape de la stratégie Droits Humains en entreprise

Démarrer un travail sur les droits de l’homme dans l’entreprise n’est pas évident et nécessite d’être bien préparé. Voici quelques éléments vous permettant de répondre aux questions suivantes :

  • Comment faire émerger le sujet à l’agenda de l’entreprise ?
  • Pourquoi développer une politique / un programme droits humains ?
  • Par où commencer ?

La première des actions à mener est d’effectuer un bilan de l’existant. Sans nécessairement le savoir, où le nommer ainsi, la plupart des entreprises ont déjà pris des engagements liés aux droits humains dans le cadre de leurs politiques de ressources humaines, d’achats, ou de responsabilité sociétale. Ce travail nécessite de se rapprocher des parties prenantes internes et permet donc d’établir un état des lieux utile pour la suite, à commencer par définir ce qui est de l’ordre des « droits humains » pour l’entreprise et doit être inclus dans les engagements officiels. Chaque entreprise étant unique – de par son secteur d’activité, sa taille et l’internationalisation de son activité – il est important de définir rapidement les sujets qu’elle souhaite aborder sous l’angle « droits humains », au-delà des engagements plus classiques qui vont concerner l’ensemble des acteurs (travail forcé, travail des enfants). Ensuite, il est essentiel d’identifier les personnes à convaincre en interne, afin de construire un business case adapté aux besoins de l’entreprise.

INTERLOCUTEUR AXES DE L’ARGUMENTAIRE ARGUMENTS
Finance
Sales / commercial
Achats
Business :
Sécuriser & croître
CLIENTS :
Répondre aux préoccupations des clients
Opportunité de croissance des affaires
FOURNISSEURS :
Relations stables à long terme
Améliorer la qualité des produits
Ressources humaines
RSE / Développement durable
Communication externe
Relations publiques
Réputation :
Protéger & améliorer
EMPLOYÉS :
Recrutement et rétention
Satisfaction au travail et bien-être
Fidélisation du personnel à long terme
RSE / MANAGEMENT DES RISQUES :
Protéger l’image de l’entreprise
Améliorer la réputation de l’entreprise par le biais de prix / classements / études
Juridique
Conformité
Risque
Régulations :
Se conformer & anticiper
DIRECTION JURIDIQUE / MANAGEMENT DES RISQUES :
Mouvement de la soft law vers la hard law
Multiplication des réglementations
Extra-territorialité des lois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils