Faisant suite à la COP21 de Paris, la COP22 s’est tenue du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech. Durant ces quelques jours, plusieurs membres du C3D, présents pour l’occasion, sont intervenus lors de différents side-event sur des thèmes variés comme la génération Y, la ville de demain ou encore l’alimentation durable. Que s’est-il passé pendant la COP22 du coté du C3D ? Retour sur les différentes prises de parole des membres.

Dans la lignée de la COP21, cette année encore, les entreprises du C3D ont été actives et ont continué à développer leur stratégie climat. Le « Book climat », document présentant les politiques climatiques innovantes phares des membres publié à l’occasion de la COP21, a été alimenté depuis et de nombreuses actions ont été concrétisées.

Certains directeurs Développement Durable, présents au Maroc, ont d’ailleurs présenté leurs actions concrètes illustrant l’innovation pour le climat, avec pour objectif de tenir les engagements de la France et du Monde. Retour sur 3 événements organisés par le C3D.

Sive-event « Comment conquérir la génération Y : les grands groupes s’allient avec les startup ? »

Ce side-event du 14 novembre 2016 a réuni autour de la table Denis Guibard (Vice-Président du C3D et Responsable Développement durable de l’Institut Mines-Telecom), Pascale Giet (Présidente du think tank « Energie et Territoires »), Rime Mrimi et Sara Moussaoui (Langages du Sud).

cop22-sive-event

Trois éléments fondamentaux sont ressortis de ce débat et doivent être entendus et pris en compte par les entreprises :

  • Les jeunes possèdent aujourd’hui une réelle volonté de donner un sens à leur vie professionnelle.
  • Les jeunes sont au cœur de la révolution numérique et ont de réelles facilités et appétences pour le digital.
  • L’innovation dans les grands groupes est aujourd’hui boostée par une relation particulière, une co-construction établie entre les grands groupes et les startups.

Denis Guibard (Vice-Président du C3D et Responsable Développement durable de l’Institut Mines-Telecom) a rappelé que les membres du C3D sont plus que jamais attentifs aux attentes et attitudes des jeunes générations, et tiennent compte de leur façon d’être, leur vision et leur curiosité. Le C3D avait d’ailleurs été pionnier en réalisant une étude sur la Génération Y avec HEC en 2013. De plus, de par les groupes de travail et conférences, les membres du C3D sont à l’écoute des innovations provenant des startups et tentent de les développer, en co-construction, dans leur propre structure.

Side-event « Comment innover pour construire la ville de demain ? »

Ce side-event du 16 novembre 2016 a réuni autour de la table Jean-Pierre Maugendre (Directeur des Projets Développement Durable, SUEZ), Antoine Rothey (Référent Climat & Adaptation au changement climatique, SNCF) et Laurent Mercat (Président de Smoove, filiale de Mobivia Groupe).

cop22-ville-de-demain

La ville de demain est une thématique prioritaire évoquée à cette COP et cela à travers de nombreux side-event. En effet, l’urbanisation galopante en Afrique et au Maroc est un enjeu qui inquiète. Il y a une réelle nécessité de faire en sorte que les villes en développement puissent s’inspirer immédiatement de la dynamique durable de villes modèles.

Les débats ont notamment tourné autour des nouvelles mobilités avec le nécessaire développement des transports publics et ferroviaires au Maroc et la mise en place d’innovations comme Smoove, système de vélos en libre service lancé à Marrakech pendant la COP22. En indiquant notamment que les financements climat devraient pointer davantage cette priorité du quotidien en Afrique.

cop22-smoove

Side-event « Quelles solutions pour alimenter le monde ? »

Ce side-event du 17 novembre 2016 a réuni autour de la table le chef Moha (adhérent de Bon pour le climat) et Lahcen KABIRI (Président de l’Association Oasis Ferkla).

Cet échange a été l’occasion d’insister à la fois sur la nécessité d’une bonne alimentation dans l’assiette mais aussi de la sauvegarde des territoires. En effet, en Afrique, l’enjeu principal est de savoir comment les habitants vont pouvoir continuer à s’alimenter. Avec le changement climatique, le territoire change et le désert gagne. Les pays d’Afrique doivent faire face à un manque d’eau, de plantations, à des problèmes de déforestation et à un problème de survie des Oasis.

Face à cela, la priorité annoncée par le Maroc pour la COP22 est le Triple A (Agriculture / Adaptation / Afrique).

Cette conférence a été un vif succès, notamment grâce à la présence du chef Maho, célèbre cuisiner au Maroc de par sa popularité à la télévision. Cette notoriété lui confère aujourd’hui une capacité à embarquer les jeunes dans son projet s’appuyant sur des circuits courts, une agriculture locale et le respect de la nature et des pratiques alimentaires traditionnelles au Maroc. Retrouver le site du restaurant du Chef Moha.

cop22-chef-moha

Vous souhaitez en savoir plus sur les échanges qui ont eu lieu lors de la COP22, retrouvez la programmation spéciale COP22 d’Ushuaïa TV. En effet, durant toute la période, Ushuaïa TV a emmené le grand public dans les coulisses de la conférence pour le climat dans une émission quotidienne présentée par Christine Oberdorff.

Dans la continuité de la COP22, Christine Oberdorff animera la prochaine rencontre du C3D, co-organisée avec OREE, qui aura lieu le 5 décembre prochain à l’Assemblé Nationale : « Nouveaux modèles économiques – Après la COP22 : la feuille de route des entreprises ».